Je vous propose de lire un extrait du très bel article publié dans "les chromiques d'une maman poule", l'article dans son ensemble est lisible ici.

" [...]On peut bien se demander ce qu'ont d'extraordinaires ces poupées et ces jouets?

En parlant, avec une amie, elle m'a appris que ce sont des poupées Waldorf certes, mais surtout Steiner.

Que veut dire tout cela?

Steiner est un pédagogue de l'école nouvelle comme ces confrères plus connus: Montessori, Freinet... (ceux là je les connaissais, on en avait beaucoup parlait à l'IUFM).

La pédagogie Steiner (1861-1925).

Il est philosophe et penseur social. Il fonde l'anthroposophie qu'il qualifie de "chemin de connaissance", visant à "restaurer le lien entre l'homme et les mondes spirituels". Ses adpetes le considérent à la fois comme un homme de connaissances et un guide spirituel.

Son enseignement est à l'origine de projets divers que les écoles Waldorf, l'agriculture biodynamique, les médicaments et produits cosmétiques Weleda, le mouvement Camphil et la Communauté des Chrétiens.

C'est en 1906 que Steiner formalise ses idées sur l'éducation. En 1919, il donne une conférence à laquelle assistent des ouvriers de l'usine de cigarettes Waldorf-Astoria à Stuttgart. Suite à ses conférences Steiner est sollicité pour la création d'écoles dans lesquelles seraient pratiquée une pédagogie nouvelle. Le première école Waldorf est inaugurée en 1919.

La pédagogie de Steiner (comme les autres pédagogie de l'éducation nouvelle) se base sur le développement de l'enfant (psychologique, physique et spirituel dans le cas de Steiner). Sa pédagogie se découpe en cycles de 7 années.

"L'enfant est alors dans une phase d'imitation, où il est important de développer sa sensorialité. Il entre ensuite jusqu'à la puberté dans une phase où il doit être nourri par un enseignement fortement imagé qui accompagne l'édification du corps astral. Le pôle du sentiment y est particulièrement soigné grâce à la production artistique, dans un climat de confiance. À partir de quatorze ans, il accède à la pensée abstraite avec la naissance progressive de l'individualité consciente et pensante qui lui permettra d'atteindre la maturité intellectuelle et un jugement libre. Le rôle de l'enseignant est d'équilibrer ces processus d'édification en agissant sur les forces spirituelles notamment par le choix et la durée des matières enseignées, chacune stimulant plus ou moins l'aspect « spirituel/cosmique » ou « matériel/terrestre ». Par exemple, un enfant chez qui l'organisation cosmique prédomine, repérable par la beauté plastique de son visage, devrait faire de l'histoire et de la géographie alors qu'un enfant terrestre devrait être "spiritualisé" avec de l'eurythmie. La notion de tempérament, considérée comme l'expression de modes de relation entre le psycho-spirituel et le physico-corporel, est utilisée aussi comme une clé importante pour orienter de façon plus individuelles les pratiques éducatives. On essaie de s'adresser aux enfants en fonction de leurs tempéraments (mélancolique, flegmatique, sanguin, colérique) ; on peut les placer dans la classe par tempéraments semblables ou leur faire jouer des rôles différents dans certaines activités. Un mauvais équilibre des forces spirituelles pourrait engendrer un criminel ou au contraire un rêveur. Le principe du karma joue aussi un rôle important dans l'éducation de l'enfant." (Source Wikipédia).

La poupée Waldorf a été créée par des pédagogues des écoles Steiner pour stimuler l'imagination de l'enfant. Elle lui apporte une image originelle non figée de l'humanité. Toute l'imagination de l'enfant peut se développer, en même temps que croissent ses capacités à compléter ou à se représenter ce qui "manque" à la poupée. Les formes des poupées Waldorf ainsi que les jouets proposés aux enfants dans les jardins d'enfants Steiner-Waldorf, sont effectivement seulement suggérées et "n'enferment pas l'imagination dans des contours précis. L'enfant aura ainsi intérieurement une vie bien plus active qu'avec une prétendue belle poupée aux contours rigides et achevés" (R. Steiner).

Jusqu'à 7 ans les enfants vont au jardin d'enfant, dans cette pédagogie l'imitation et le jeu sont les aspects les plus importants, le matin les enseignants alternent activités artistiques et avec des jeux libres. Les promenades et jeux extérieurs suivent le fil des saisons. Ce n'est qu'au premier cycle que les enfants abordent les différentes matières disciplinaires (dans lesquels le sport, la musique, les activités artistiques et la religion tiennent une place importante). La pédagogie Steiner a longtemps était tenue en marge des autres pédagogies nouvelles et souvent qualifié de sectaire, et on comprend pourquoi...

L'origine de la création des poupées Waldorf:

Les poupées Waldorf correspondent également aux différents stades de développement de l'enfant : la poupée est une image de l'être humain et lorsqu'il joue avec, l'enfant s'y identifie. C'est le jouet qui éveille et anime le plus, dans l'imagination d'un être humain en développement, sa propre forme en devenir. C'est pourquoi dans l'entourage de l'enfant, les adultes prendront toujours soin de la poupée, la prendront avec des gestes tendres et enveloppants, comme lorsqu'ils prennent un enfant dans les bras avec douceur, grand respect et vénération.

Les poupées Waldorf ne sont travaillées ni en masse ni à la chaîne. Chacune d'elles est faite avec amour et soin à la main. Ainsi chaque poupée obtient son individualité propre, elle est sans pareil, comme votre enfant !
Comme les traits du visage ne sont que légèrement distincts, l'enfant porte toute l'imagination de son mode sur sa poupée - rire, pleurer, dormir, chanter, être triste ou joyeux. Les poupées Waldorf sont uniquement en matière naturelle comme la laine et le jersey de coton. Elles sont chaudes et douces et invitent expressément à être prises dans les bras. Elles éveillent l'attachement et l'affection de l'enfant.

Un jouet ne doit jamais être parfait, ne doit pas avoir de fonctions toutes définies.On peut ne pas être d'accord avec toute la pédagogie de Steiner (il apparaît tout de même un peu "allumé" si vous permettez l'expression), mais on ne peut nier l'extraordinaire pensée qui a amené à créer ses poupées dites Waldorf (à tort à mon avis, elles sont plutôt Steiner), et toute l'utilisation qu'il y a derrière: le respect du développement de l'enfant, et la transmissions de valeurs (respect de la nature et de son environnement, importance d'une pratique manuelle...).

La pédagogie Waldorf aujourd'hui
Il existe des écoles  Steiner en France (dont une à Chatou 78), elles sont plus répandues en Allemagne. Il est possible de suivre sa scolarité jusqu'au BAC dans une école Steiner (avec de bons résultats).
On y retrouve la volonté d'exercer une pédagogie nouvelle et différente de celle que l'on trouve dans les écoles classiques (on sait que notre système scolaire actuel n'est pas adapté à tous les enfants, et que par conséquent certains s'y sentent mal), à mon sens c'est à l'école de s'adapter à l'enfant, et c'est ce que proposent les écoles Steiner (entre autres). Car cette école est fondée sur l'idée de la liberté de l'homme, convaincue que l'amour, la confiance et l'enthousiasme, aux lieu et place de l'ambition, la crainte et la compétition, dotent les enfants de la sérénité et des forces qui leur seront indispensables pour avancer dans un monde incertain, y réaliser leur projet d'existence, en contribuant au progrès de l'homme. [...]"
 
Formes et proportions de poupées Waldorf : lire le document "La poupée" sur le site des écoles Steiner en France par madame Mounira Bailly, directrice du jardin d'enfants, qui explique le sens des poupées réalisées à l'atelier de parents.